PocKetGirL StyLe

:o)

28 mai 2008

Le week-end, de A à... P on va dire !

OF020410 
© Owen Franken/CORBIS

Euh...

... rien.

Attends, si !!... je sais, je vais te conter, je sais que ça te passionne avec un grand PA, mon week-end parisien, que j'etais crevée, qu'on sait même pas pourquoi ... Ouiiiiiiii madame !

Alors.

Vendredi. "Aréoport de Nice, Aréoport de Nice, 2 minutes d'arrêt !"... (qu'ils disaient dans la Cité de la Peur). Avion destination Paris CDG... Une heure de retard !!!... Génial. Moi qui comptait arrivé vers 21h chez Chéri... Que nenni, que nenni, qu'ils ont décidé chez Easy Jet !

Vendredi. Aéroport de Roissy. Je me perds... Tu connais mon don hyper développé pour le sens de l'orientation, que au secours quoi!!

Heureusement j'ai une nouvelle valise qu'elle est trop belle, mais que je ne prendrais pas en photo. Vais passer pour une folle à prendre ma valise en photo. Moi pas folle, c'est bien connu !

21h30. Mon taxi me mets de l'Alpha Blondy à fond dans la voiture. J'adore. Alors je chante. Pas fort. Sinon Monsieur le taxi va faire la gueule. pourtant je chante bien. Je reste seule à connaître ce talent, qui restera caché aux yeux de tous.

22h. J'arrive enfin. Je suis crevé. Je râle sur le connard qui était à côté de moi, dans l'avion. Un vrai connard. Mais un vrai !... qui se croit seul dans l'avion. Sauf qu'on est 200... ou 300... ou 1800. Je n'ai pas la notion des contenances. Bref, c'est un connard...

22h30. Je mange japonais. (oui, c'est un détail, important !)

23h. Je commance à parler.

00h. Je parle toujours.

01h. Je suis épuisée d'avoir parlé.

02h. Je me couche.

Samedi. Je joue de la batterie. Chéri s'est encore acheter un jeu de miousic (qui s'appelle Rock Band, pour info)  Bientot entre la guitare et la batterie, on va monter un groupe. J'adooore jouer de la fausse batterie. C'est mieux que la fausse guitare. Ca défoule.

Samedi toujours. Je décide d'échanger un top Promod, que je viens de m'acheter. Il me moule trop les tétés. C'est moche. Pas mes tétés. Le haut. On est bien d'accord.

Samedi encore. Je traverse la Rue Rivoli, en long en large et en travers que j'en ai mal au pieds, que je suis en ballerines, pourtant !

Samedi 19h. On rentre. Avec des paquets. Je me dis que je dépense trop mais que tant pis.

Samedi soir. On doit sortir voir un pote. On est crevé. Chéri annule. On fait les lauquasses. On joue de la batterie. Ca défoule.... toujours.

Dimanche. On joue de la batterie juste après le petit déjeuner. Ça défoule... Encore. Une vraie "presque" professionnelle.

Dimanche. Je pars tôt. C'est pas la fête. Alors je prépare mes bagages... et mes achats. J'ai l'habitude. Pfff.

Je prends mon taxi de retour. A peine, arrivée à l'aéroport, je suis mise au parfum : 15 minutes de retard. J'ai l'impression de passer mes week-end à l'aéroport. C'est pas faux.

Je décolle avec 30 minutes de retard. Normal.

J'arrive à Nice. Le temps est pourrave. En mai, normalement on fait trempette !!... Là, on en est loin !!!

Dimanche soir. Il est tard. Les yeux grands ouverts sur Esprits Criminels, LA série du dimanche soir qu'elle est trop bien.... finit à 1h du matin.

Je m'endors... Telle une petite marmotte, pour affronter une dure journée de labeur qui m'attend.

Pfiouuuu. Quelle fatigue, ma p'tite dame.

Je te disais... PAS-SIO-NANT !... Non?!

Posté par pocketgirl à 08:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]