PocKetGirL StyLe

:o)

05 juin 2008

Lesson two, Chapter one : La Crevarde.

0010

Bon. Fut un temps tu avais eu droit à la lesson one...

V'là ti pas que je te ponds la lesson two, que c'est magique, c'est le bonheur... (n'oublie pas le marteau, c'est important...)...(t'as noté la blague?...)...(elle est géniale, non?!)...(non?...)...(Attends, obligé je la ressors au taf demain !)...(vont me jeter des pierres tu crois?...)...(pas grave, j'ai l'habitude !)...(Bon c'est chiant, ces parenthèses non?!)

Bon.

Lesson two, donc.

Crevarde, tu seras... Eponge tu ne rinceras.
Oui, en clair, Crevarde, je t'explique, lorsque tu feras ta vaisselle, tu mettras du liquide vaisselle sur ton éponge (un peu, surtout pas trop!)... logique si tu tiens à faire ta vaisselle correctement.... Sinon Beurk, Crevarde, t'es un peu dégueu je dois dire.
Lorsque tu auras lavé ton assiette et celle de ton "invité", ainsi que vos deux verres d'eau, tu laisseras ton éponge pleine de mousse sur le coté... Pour ne pas gaspiller... la mousse, bien sur !...
Surtout, tu ne te hateras point à rincer ton éponge... Surtout.
Manquerait plus que ton lavage de vaisselle du lendemain puisse être fait d'une éponge propre et rincée, ne sentant l'humidité mousseuse d'une éponge aillant marinée toute une nuit.
Economique tu seras, mais aussi un peu cra-cra.

Crevarde, tu économiseras... Sucre tu collectionneras.
Sachets du café de la gare, sachet du café du boulot, sachet de café du libre service.
Oui, un pot tu auras.
Un pot plein de sachets de sucre venant de plein d'endroits.
Et fière tu seras. De ton pot plein de crevardise.
Tes amis penseront à toi, lorsqu'ils prendront leur café à l'heure du gouter, ils te rapporteront le sachet qu'ils auront pris soin de glisser dans leur sac... car tu n'ouras point ommis de leur piper mot de ton célèbre pot...
Dont tu n'es pas peu fière, toujours.
Euh... un paquet de sucre, ca coute combien déjà?... 1,5€, c'est ça, non?

Crevarde, dans l'assiette de ton voisin tu piqueras... toujours, même si tu n'aimes pas.
Au resto, tu iras. Un plat tu prendras. Avec ton partenaire de tablée tu voudras partager, même s'il n'aime pas ton plat choisi.... Juste parce que tu voudras gouter le sien.
Jamais de ton assiette tu ne te contenteras. Tu piocheras toujours dans celle de ton voisin. Toujours.
Ton voisin n'a qu'une pomme de terre, dans son assiette. Au diable la correction !!... "Je peux t'en prendre un bout, pour gouter!"... que tu diras ! La crevarde veut ce sue l'autre a.
... Même si c'est qu'une patate.

Crevarde, de cuvette de toilette tu n'auras... d'une planche de bois tu te serviras.
(La crevarde n'est pas à pleindre niveau sous. Non, parce si c'etait le cas, tu me connais, je ne taclerais pas de la sorte... On est d'accord)
Tout est dit.
Sauf que, à force de te plaindre... ton amie, Ginette la balourde, t'en offrira une (une cuvette !!!), de bon coeur, en y ajoutant une touche d'humour, bien sur... (sinon, c'est quand même chelou, d'offrir une cuvette de toilettes... bref.)... Et grâce à elle, tes fesses sont calées désormais et tu peux, enfin, faire pipi, assise, bien installée ...

Voilà... Sympa d'être une crevarde, non?!

Bon on se retrouve for the third lesson... !?

Posté par pocketgirl à 08:00 - Les leçons de Pocket. - Commentaires [2] - Permalien [#]